Yvette and the Wool est une association créative de tissage contemporain, éthique et conscient.
Yvette and the wool est une association à but non lucratif. Son but, à Yvette, c’est de tisser du lien, et de donner du sens au tissu créé.
Pour cela, j’entremêle des fils naturels biologiques, teints végétalement le plus souvent, par mes soins ou par ceux d’une artisane teinturière.
Lorsque ce n’est pas le cas, il s’agit de fibres certifiées GOTS. Concernant la laine, matière de prédilection, je me fournis uniquement en France.
Si tu t’offres un de mes tissages, il est important pour moi de te dire qu’une partie de la somme que tu lui auras consacrée consciemment sera reversée à une autre  association. Tu as, d’ailleurs la possibilité de connaître la cause soutenue en me le demandant simplement si nous n’avons pas déja échangé sur le sujet.
Yvette and the wool est un petit monde de textures, de sensualité et d’émotions que j’apprends à tisser.

Lire plus

Les conseils d’entretien de votre tissage (Mérinos)

Le lavage de nos vêtements et accessoires textiles est une des grandes causes de pollution : de par l’énergie utilisée, l’eau consommée et l’utilisation de détergents (même safe) car ils n’empêchent en rien le retraitement des eaux usées.

Avant de te délivrer les conseils adaptés, voici un petit rappel concernant cette fameuse laine qui te permettra d’entretenir respectueusement ton tissage.

D’une douceur exceptionnelle, le mérinos est une matière naturelle de grande qualité. Elle provient des moutons mérinos dont la laine est faite de fibres très fines qui permettent une bonne respiration. Elle présente  des propriétés thermorégulatrices et anti-bactériennes ce qui la rend résistante aux odeurs. Elle est aussi appréciée pour sa souplesse. Comme toute laine, c’est une fibre vivante, composée d’écailles qui réagissent à l’humidité. Ainsi, elle possède la capacité (assez incroyable quand même !) de s’auto-nettoyer.

Alors, si tu découvres (avec effroi;)) une petite tâche, secoues ton tissage, laisse-le s’aérer quelques heures. Il devrait retrouver son aspect du premier jour.

C’est donc le premier conseil ! Ton tissage a besoin d’amour, de respect et d’air <3

Si tu devais procéder à un lavage, utilise un vrai savon de Marseille. En machine, il est préférable de laver à froid avec un essorage très faible.

À la main (option conseillée), laisse-le tremper 3 à 5 minutes dans l’eau froide à tiède. Le nettoyage se fera en malaxant sensuellement le tissu pendant 1 petite minute,. S’il te plaît, évite au maximum de frotter les fibres entre elles. Tu peux ensuite procéder au rinçage sans écart de température. En effet, il faut éviter tout choc thermique, la laine risquant alors de feutrer.

Pour sécher : essore-le avec délicatesse (sans tordre) et éponge-le avec une serviette absorbante.

Enfin, fais-le sécher à plat exclusivement (et sans exposition directe au soleil), afin de ne pas le déformer avec le poids de l’eau.

Pour terminer (promis, c’est fini), les teintes végétales sont susceptibles de « bouger » un peu avec le temps… et… ce n’est pas si grave. Une fois encore, la laine est vivante et comme toi, elle vieillit joliment si on prend soin d’elle.

…TUTO et kits de tissage…

C’est dans un joli pochon fait de tissus de récup et teints par mes soins que tu  trouveras tout le matériel nécessaire pour réaliser des merveilles. Et pour compléter la notice inclue dans le kit, voici un petit pas à pas  sous forme de vidéo.

Si tu es intéressé.e, contacte-moi !

Abracadabra

« J’aime aussi l’idée d’un art que l’on perfectionne sans relâche tout au long de sa vie, auquel on se consacre et qui protège de tout, ou presque, ne serait-ce que par la passion que l’on y met. »

Mona Chollet, « Sorcières »

Et puis ici, c'est la rubrique " Je prends un kif au pif " (et je mets des mots dessus)
Pour cette première, j'ai pioché le kif suivant :

Créer vient du latin creare qui signifie donner naissance, réaliser.

C’est, pour moi,  l’occasion rêvée d’évoquer le livre magique de Clarissa Pinkola Estès… Je le découvre tardivement et me délecte de chaque chapitre. J’ai rarement autant annoté, souligné, relu un livre. C’est une bible, une claque et une caresse à la fois. C’est un ouvrage puissant, intemporel qui nourrit, ouvre les yeux et le coeur. À lire, selon moi, comme un rite initiatique de la femme reliée à sa nature sauvage (j’avoue, parfois, je me suis un peu crispée lors des passages dont la traduction est  un peu « moyenne » et lors de certains autres un peu redondants…) Il n’empêche, ce livre restera sur ma table de chevet, dans mon sac, sur mon bureau… bref, il m’accompagnera encore un bon bout de temps.

Lorsque nous créons, « nous avons tant de vie en nous que nous pouvons en donner : nous éclatons de sève, fleurissons, nous divisons, nous multiplions, incubons, nous en imprégnons. »

Femmes qui courent avec les loups, Clarissa PINKOLA ESTÉS

Créer est une force de vie.

C’est aussi SE RÉALISER, RÉAGIR, INTERAGIR. C’est délivrer un message unique avec énergie, passion et authenticité. Je crois que le processus est propre à chacun et ne dépend pas de la volonté. C’est une envie, un besoin irrépressible qui a besoin d’être nourri par la chaleur d’un soutien, un regard bienveillant.

Quand nous créons, nous inventons, nous ré-inventons, nous prenons des risques, nous grandissons, nous commettons des erreurs, nous nous amusons.

Créer, c’est un super pouvoir, présent en chacun.e de nous. Le feu créateur ne demande qu’à être allumé et correctement entretenu. Parfois, il tarde à prendre et peut même s’éteindre… Faute d’oxygène.

« Poser des questions, raconter des histoires, travailler de ses mains : tout cela participe à la création de quelque chose et ce quelque chose, c’est l’âme. À chaque fois que nous nourrissons l’âme, il est sûr qu’elle va croître. »

Alors, si CRÉER est la nourriture de l’âme, CRÉER assure nos besoins biologiques, émotionnels, écologiques et spirituels. À nous de faire tomber les barrières, à nous d’écouter, de nous abreuver de mots, de nature, de couleurs et de lumière.

Créer contribue à mes ...

besoins spirituels 95%
besoins écologiques 88%
besoins émotionnels 82%
besoins biologiques 80%

Et bien... C'est tout pour le moment...! Bravo si tu as tout lu

et MERCI d'être venu.e me rendre une petite visite.

Comme tu l’as compris, chaque kif fera l’objet d’un petit texte accompagné d’une référence tantôt littéraire, tantôt musicale ou autre. J’ai envie que ce lieu soit vivant. Et qu’il me ressemble. Le prochain article est déjà dans un coin de ma tête, son thème n’est pas super difficile à trouver. Une idée ?

N’hésites pas à me faire un petit retour, à émettre des suggestions, des remarques ou à me dire ce que tu aimerais trouver ici… 

À bientôt ♥