Et puis Yvette…


la vie, le tissage

Peut-être te demandes-tu, pourquoi Yvette ?… Yvette, c’était ma grand-mère. Un sacré bout de femme et la plus jolie partie de mon enfance. Une femme au caractère bien trempé. Une mamie qui t’offre des rollers et te fait les meilleurs patates sautées de l’univers. Une mamie qui fait du vélo par tous les temps pour aller faire ses courses et qui, jamais, n’oublie de te ramener ton péché mignon. Une mamie qui écoute RTL, danse avec toi dans son salon minuscule, vue sur les vignes de muscadet, s’il vous plait. Une mamie qui ne savait pas vraiment faire des bisous tendres mais dont le regard l’était infiniment. Quand elle est partie pour toujours, je savais qu’à ma manière, je la ferai vivre encore.(C’est bon, tu peux ranger ton petit mouchoir en tissu…)

mars 2, 2019