Une Chambre à soi


la vie / dimanche, juillet 21st, 2019

« L’art de création exige la liberté et la paix. Aucune roue ne doit grincer, aucune lumière vaciller. Les rideaux doivent être bien tirés. » Virginia WOOLF

Si tu écoutes la journaliste et activiste Lauren Bastide qui mène brillamment le podcast « La Poudre« , tu dois connaître l’une des dernières questions de l’interview « As-tu accès à ta chambre à toi ?« . Les réponses des invitées sont toujours très inspirantes.

Avoir une chambre à soi, c’est pouvoir accéder à cet endroit dans lequel tu ne trouveras que toi et ta solitude intentionnelle, il n’y a bien qu’elle et toi qui sont censées y pénétrer. Cette chambre est peut-être TA chambre, elle peut tout aussi bien être l’arbre de ton jardin, la vieille chaise en rotin de ton balcon, la pelouse du parc près de ton boulot, ou encore ton fauteuil préféré, ton bureau…

Son intérêt : entretenir ton âme créatrice, en lisant, en écrivant, en dessinant, en méditant, en rempotant une plante, en marchant en conscience, en regardant la Lune ou le ruisseau s’écouler. Ce sera un espace privilégié que tu auras choisi pour te retrouver en tête à tête avec toi-même.

Cela paraît s u p e r simple n’est ce pas ? Le fais-tu ? As-tu la possibilité d’y accéder en pleine conscience ? T’es tu déjà penché.e sur la question ? Si j’y réfléchis, j’ai la chance d’avoir plusieurs chambres à moi.

Il y a… ma chambre, tout simplement, dans laquelle j’ai installé mon autel avec tout mon petit bazar de meuf-qui-se-la-joue-apprentie-sorcière : bois de cerfs, plumes, fleurs, pierres, bougies et koshis. J’y médite, j’y lis, je ritualise. Le temps s’arrête véritablement. Lorsque j’y pénètre, je fais en sorte de n’avoir aucun impératif ensuite car il m’est arrivé d’y rester plusieurs heures… (oui oui)

Il y a… la forêt qui m’accueille pour mes marches méditatives et mes pauses lecture (meilleur endroit du monde pour lire selon moi). Mon sac à dos bien rempli, j’avance intuitivement (je vous voir venir : oui, je m’y suis déjà perdue…) On me retrouvera (ou pas) installée adossée à un arbre à lire donc, à boire une tisane brûlante, à respirer profondément, à écouter les sons magiques de la forêt.

Et puis, évidemment, il y a… mon Atelier et son élément central, le métier à tisser. Pour m’y consacrer entièrement, je revêt mon tablier. C’est une symbolique assez forte et tout mon petit monde à la maison comprend de suite ce que cela signifie. C’est MON moment de création et à moins d’être en danger de mort imminent, on ne m’y dérange pas !

J’ai hâte, vraiment (viscéralement serait plus adéquat encore) de retrouver le chemin de mes chambres. Ces derniers mois, j’avais facilement ouvert leurs portes et ma petite vie s’en était trouvée profondément changée, j’éprouvais plus de discernement, de lumière et de sérénité. Et puis j’ai été rattrapée par tout ce qui peut happer une mère, une infirmière, une femme vulnérable et fière de l’être. L’avantage est que je n’ai rien fermé à clef… et que je connais leurs chemins respectifs.

Et vous ? Vous me décrivez votre chambre ?… Allez, ne soyez pas timide. J’ai hâte de vous lire. Je vous souhaite un merveilleux été !

Une réponse à « Une Chambre à soi »

  1. Très intéressant ton article Chrys, je vais le garder précieusement ds un coin de ma tête car pour ma part je me sent souvent frustrée, j’ai du mal à me retrouver avec moi même, faute d’organisation et j’ai deux jeunes enfants qui préfèrent solliciter leur mère plutôt que leur père, ils sont adorables mais un peu collants mes amours!!!
    Je me trouve, tout de même, des petits moments par si par là mais c’est pas toujours suffisant.

    Et je crois que je vais te piquer ton idée du tablier symbole de ton moment créatif, j’y avait pensé pour un raison plus pratique que symbolique, les pelures de gomme quand tu dessine bcp, tu connais, je m’en met partout…hahaha
    Merci à toi pour cette lecture je vais aller faire un tour du coté podcast maintenant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.